UN PSYCHOLOGUE C'EST QUOI ?

La personne en demande et qui souhaite entrer dans une démarche de soin passe parfois par cette première interrogation : qui aller consulter ?

Psychologue, psychiatre, psychothérapeute, psychanalyste, psychomachinchose : que de termes alambiqués ! Comment faire la différence entre tous ces professionnels ? Plus important encore : comment savoir celui qui va être le plus adapté pour moi ? Nous allons prendre le temps de l’expliquer ici.

Psycho-quoi ? :

Mais tout d’abord, que signifie la racine « psycho » ? Outre le fait que « psi » soit la vingt-troisième lettre de l’alphabet grec (Ψ), le terme « psycho » vient du grec ancien qui signifie « le souffle de la vie ». En effet, les grecs considéraient que l’être humain était constitué de deux entités, l’une étant le corps (σῶμα, sỗma) et l’autre l’âme (ψυχή, psukhế). L’âme est le souffle de la vie, c’est elle qui permet au corps de se mouvoir, d’être en vie, sans elle, l’être humain n’est que chair. D’ailleurs, quand on analyse le symbole Ψ, ne pouvons-nous pas y voir la transcendance de la ligne médiane (l’âme) à travers l’arc de cercle qui représente le corps. L’âme est ce qui fait tenir le corps dans la verticalité. L’esprit est un peu notre colonne vertébrale psychique.

Le Psychologue est littéralement « celui qui étudie l’âme ». En d’autres termes, le métier du psychologue est d’étudier l’objet que représente l’esprit. Il connait tous les recoins, tous les mécanismes, tout le fonctionnement de la psyché et ce sera lui qui sera le plus à même de vous expliquer comment fonctionne votre esprit. Pour cela, il a fait 5 ans d’études université ou dans une école reconnue par l’Etat. Il possède un Master 2 (anciennement DESS) de Psychologie Clinique. C’est à celle seule condition qu’il peut porter le titre de Psychologue. Le terme « clinicien » que l’on peut parfois trouver accolé au terme de « psychologue » apporte juste la précision que c’est un psychologue « auprès du patient » et vient renforcer sa position de soignant.

Le Psychiatre est, à la différence du Psychologue, un médecin. Cela indique donc qu’il a fait 6 ans d’étude en médecine où il a pu découvrir tous les aspects du métier de médecin puis, s’est ensuite spécialisé en psychiatrie durant son internat de 4 ans. Le Psychiatre est donc un médecin spécialisé dans le domaine de la psyché. Le fait qu’il soit médecin l’autorise (à la différence des autres professionnels de la psyché) à prescrire un traitement médical.

Le Psychothérapeute est le soigneur de la psyché. Si les Psychologues et les Psychiatres sont des érudits de l’âme, des connaisseurs de la psyché, les Psychothérapeutes sont ceux qui la réparent, qui lui permettent de rester en bonne santé. Si jusqu’en 2010, tout le monde pouvait se déclarer Psychothérapeute, aujourd’hui c’est différent ! Pour pouvoir utiliser le titre de Psychothérapeute il faut être soit Psychiatre, soit Psychologue et avoir l’autorisation de l’ARS (Agence Régionale de Santée) soit avoir fait une formation dans le domaine de la Psychothérapie.

La psychanalyse n’est pas une profession en soi mais une approche théorique de la psyché. Les Psychanalystes se réfèrent à une école psychanalytique (freudienne, jungienne, lacanienne, …) et travaillent donc en accord avec cette école théorique. Le Psychanalyste a d’abord suivi lui-même une analyse afin de mieux se connaitre et ainsi pouvoir travailler au mieux avec les autres. A la fin de son analyse, il peut être reconnu par ses pairs comme pouvant exercer comme Psychanalyste.

Voilà ce qui détermine les grands métiers de la psychologie. Outre les spécialités de chacun (psychologue de couple, neuropsychologue, psychologue du travail, psychologue scolaire, psychologue social, psychomoticien, …) les autres professionnels que vous pourrez rencontrer n’ont de diplôme ou formation reconnue par l’Etat et leur pratique peut parfois relever plus du charlatanisme que d’une vraie thérapie. N’hésitez pas à vous renseigner auprès des ARS (Agence Régionale de Santé) : depuis 1998, l’ensemble des professionnels de santé et du social ont l’obligation d’avoir un numéro ADELI enregistré auprès des autorités sanitaires. N’hésitez pas non plus à demander au professionnel que vous rencontrez son diplôme et/ou sa formation.