HYPNOSE ET PHOBIES

La peur est une réaction primitive de notre cerveau. Face à une situation particulièrement stressante mettant en scène un danger ou une menace, notre cerveau fait appel à une glande située dans le lobe temporal : l’amygdale. Ce noyau va analyser la situation afin déterminer la meilleur réaction. Il est normal par exemple, que face à un lion affamé, on prenne la fuite.

 

Mais parfois, notre amygdale cérébrale (à ne pas confondre avec les amygdales situées dans notre bouche donc), réagit de façon inadaptée face à une situation analysée comme stressante. Et si la fuite devant le lion affamé est adaptée (la grosse bête mange la plus petite), avoir la même réaction devant une souris apparait comme inadaptée (même si la souris semble vous regarder avec un oeil intéressé).

L’intérêt de l’hypnose ericksonienne (voir ici) pour lutter contre les peurs/phobies est important dans la mesure où l’on voit pouvoir, grâce à l’imagination, confronter la personne de manière progressive à son objet phobique tout en mettant en place les éléments nécessaires à une détente. Ainsi donc, cela permet de réajuster le niveau d’alerte de l’amygdale.

Il existe une multitude de peurs/phobies. Parmis les principales, nous retrouvons :

Pour savoir comment se passe une séance, cliquez ici.