HYPNOSE ET ENFANTS

Même les enfants peuvent pratiquer l’hypnose ! Ce sont d’ailleurs les plus sensible a cette pratique car ils ont encore cette facilité à l’imagination et à la rêverie.

En plus des problématiques similaires à celles de l’adulte (insomnies, deuil, alimentation, anxiété,…), l’hypnose ericksonienne (voir ici) va pouvoir accompagner l’enfant dans des problématiques liées à son âge .

L'énurésie/encoprésie :

L’énurésie (le “pipi dans la culotte”) peut se manifester sous deux formes : la forme primaire, c’est-à-dire que l’enfant n’a jamais été propre et l’énurésie secondaire, quand l’enfant a été propre et se remet à mouiller sa culotte. Après avoir écarté les causes physiologiques, l’approche sous hypnose va être différente en fonction des cas. En effet, tandis que l’énurésie primaire va être assimilée au refus de grandir, l’énurésie secondaire va s’entendre comme une réaction psychique à un choc émotionnel.

L’encoprésie, quant à elle, est l’incontinence fécale. Là aussi on va distinguer la forme primaire (n’a jamais été propre) et la forme secondaire. La plupart des cas concerne une encoprésie secondaire et se retrouve plus fréquemment chez le garçon. Une fois les causes physiologiques écartées, on souvent travailler sur autour des relations familiales souvent compliquées et dysharmonieuses.

Sucer son pouce :

Le pouce est ce qu’on appelle un objet transitionnel, il permet à l’enfant de se rassurer par lui-même en recréant l’illusion de la tétée du nourrisson. Le travail sous hypnose va être de permettre à l’enfant de se dépasser en se libérant de cet objet transitionnel.

Les peurs :

Il existe généralement 4 types de peurs chez les enfants :

La peur de l’abandon survient généralement à partir de 7 mois et peut se poursuivre jusqu’à l’âge de 7 ans.

Elle apparaît généralement dans le contexte où les parents ne peuvent pas être tout le temps présent auprès de l’enfant (travail, coucher,…) et donc aux moments de séparation. Le petit enfant n’ayant pas encore intégré la notion de permanence de l’objet, lorsque que les parents sont hors de sa vue, c’est qu’ils n’existent plus !

Plus tard, cette angoisse d’abandon peut se transformer en angoisse de séparation quand l’enfant va faire son entrée à l’école : “Et si maman oubliait de venir me chercher ?”

Cette peur apparaît généralement lors d’un changement important dans la vie de l’enfant. Il a perdu ses repères d’avant et l’obscurité le désoriente maintenant. 

Il s’agit alors avant tout d’une angoisse a être seul et se rassurer par lui-même.

Elle survient entre 2 et 4 ans.

La peur des animaux est la plupart du temps calquée sur la peur d’un des parents. L’enfant s’approprie alors par imitation la peur de son père ou de sa mère.

Ce n’est pas une mauvaise chose d’avoir peur des animaux puisque l’enfant apprend aussi à se méfier. Mais c’est quand la vue d’un chien tourne à l’attaque de panique, il faut accompagner l’enfant à apprivoiser sa peur.

Elle apparaît aux alentours de 3-4 ans.

L’enfant, au travers des monstres, vient personnifier ses émotions négatives (agressivité, culpabilité, frustration,…). Ainsi, en leur donnant vie, l’enfant peut plus facilement les combattre car il peut les mettre en scène.

C’est une peur qui apparaît généralement vers 3-4 ans. 

Dans la culture orale (les histoires, les contes, les fables,…), le loup personnifie les instincts, l’agressivité. Le loup est celui qui dévore et kidnappe les enfants. La peur du loup vient faire échos chez l’enfant à la peur de la sexualité mais également la peur de son agressivité intérieur (il a peur du loup en lui).

L'apprentissage/concentration :

Il n’est pas rare que certains parents entendent de la part du corps enseignant que leur enfant “n’est pas assez concentré en classe”, “qu’il est souvent dans la lune”… Et ces difficultés à se concentrer en classe vont souvent de paire avec des difficultés d’apprentissage.

Le travail que l’on va effectuer en hypnose va consister à retrouver la curiosité et le goût d’apprendre. Nous allons également pouvoir travailler autour l’anxiété et du stress.

Généralement, je demande un bilan orthophonique avant toute prise en charge. 

Pour savoir comment se passe une séance, cliquez ici.