HYPNOSE ET DOULEURS

Vous souffrez de douleurs chroniques ? Liées ou non à une maladie ? De fibromyalgie ? De maux de têtes/migraines ?

L’hypnose ericksonienne (voir ici) peut vous aider !

Qu'est ce que la douleur ? :

La douleur est un stimulus nerveux envoyé à notre cerveau et qui fait office d’alarme : « Il y a un problème ». En d’autres termes, tout notre corps (peau, os, articulations, muscles, tendons, viscères,…) possèdent des détecteurs spécifiques reliés à des fibres nerveuses dont la racine se trouvent dans le cerveau. Ces récepteurs permettent de détecter différentes informations : le toucher (récepteurs tactiles), les sensations chaud/froid (récepteurs thermiques), la pression, le mouvement (récepteur proprioceptives) ainsi que la douleur (nocicepteurs). Ces récepteurs vont collecter l’information et la transmettre au cerveau qui lui va l’analyser et s’adapter : s’il fait froid, le corps va frissonner, s’il fait chaud il va transpirer.

Dans le cas d’un stimulus douloureux (le doigt qui se coince dans la porte par exemple), les fibres nerveuses des nocicepteurs vont passer par 3 niveaux de contrôle : le niveau spinal qui va bloquer la transmission du message envoyé par les fibres nociceptives (le cas typique de frotter l’endroit douloureux), le niveau supra-spinal où des neurotransmetteurs (notamment la sérotonine et la noradrénaline) sont envoyés pour inhiber la douleur et enfin le thalamus qui va agir comme agent de tri de la douleur.

La douleur survient lorsqu’il y a rupture d’équilibre en faveur du message douloureux :

  • Soit par excès de nociception : Ce sont les douleurs nociceptives (lésions tissulaires, mécaniques, thermiques ou inflammatoire).
  • Soit par déficit des mécanismes de contrôle : Ce sont les douleurs neuropathiques, c'est-à-dire liées à un dysfonctionnement du système nerveux (zona, névralgies, diabètes, HIV, migraines, membre fantôme,…).
  • Soit les deux : cancer, fibromyalgies.
  • Sans oublier la composante psychologique liée à la survenue de la douleur : anticipation, souvenir.

L’hypnose, dans le cas du traitement des douleurs, va intervenir afin de permettre au cerveau de remettre en place l’équilibre préalablement rompu, en travaillant soit sur la diminution de la sensation douloureuse et/ou augmentation des mécanismes de contrôle (hypnose à visée analgésique), soit sur la diminution de l’angoisse liée à la douleur (hypnose à visée anxiolytique).

Pour savoir comment se passe une séance, cliquez ici.

Douleur-article